Properzia, le combat d’une sculptrice – Élisabeth Baligand Auffret

Lien vers les éditions Spartacus

Qui connaît aujourd’hui Properzia De’ Rossi, première femme sculptrice de la Renaissance italienne ? Il reste d’elle un trait de lumière, projeté dans le temps par Giorgio Vasari qui lui consacra une biographie dans ses Vies de 1550. Ses qualités exceptionnelles de sculptrice suscitèrent admiration et stupeur chez ses concitoyens. Elle osa mener une vie libre. Femme mariée, éprise d’un amant qui la rejetait, elle traduisit ses déboires amoureux dans son célèbre bas-relief : Joseph et la femme de Putiphar.

Ce livre entend rendre justice à Properzia De’ Rossi dont la vie scandaleuse a occulté l’œuvre et biaisé le talent. Sa vie tourmentée et mystérieuse suscita, au cours des siècles, un formidable engouement littéraire, la métamorphosant en muse du romantisme. Elle perdit peu à peu son identité de sculptrice.



Citer ce billet
Lucia della Fontana (2023, 6 octobre). Properzia, le combat d’une sculptrice – Élisabeth Baligand Auffret. ELCI | Équipe littérature et culture italiennes. Consulté le 23 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/oklj

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search