La représentation théâtrale des passions au XVIII siècle : des enjeux éthiques du dramma per musica au débat esthétique du ballet pantomime

 

Colloque jeunes chercheurs : PASSION(S) : TRANSPORTS, SUBLIMATION

14 et 15 juin 2012, de 9h à 17h

Université Paul-Valéry, Montpellier 3  – Site Saint-Charles


Communication d’Arianna Fabbricatore (ELCI-Université Paris-Sorbonne) : La représentation théâtrale des passions  au XVIII siècle : des enjeux éthiques du dramma per musica au débat esthétique du ballet pantomime.

 

Dans les opéras italiens, phénomène majeur qui concerne l’Europe entière au XVIII siècle, les passions occupent une place essentielle : elles s’opposent à la raison maîtrisée de sorte que la valeur de chacun se mesure à la grandeur d’âme qui le fait vainqueur des impulsions passionnelles. Dans le sillage du rationalisme cartésien, Métastase, poète Césarée à la  Cour de Vienne,  réforme le dramma per musica  qui doit désormais docere et placere, selon l’adage horatien. C’est grâce à la mise en scène des passions, toutes les passions contrastées, que le dramma peut enclencher le mécanisme cathartique auquel les rois et les empereurs ne sont pas exclus : gouverner un état est avant tout gouverner ses passions. La représentation des passions assume une ainsi une valeur morale, éthique et politique.

Si la capacité à susciter les passions se révèle capitale, les maîtres de ballet, en profitant du gout grandissant du public pour le ballet, proposent de nouvelles modalités de représentation des passions : le geste, le mouvement, l’éloquence du corps. Fonctionnelle à un processus d’anoblissement de la danse et de la pantomime, l’expression des passions se place ainsi au centre d’un débat européen sur les possibilités expressives du nouveau ballet d’action.

Mots clés :

Histoire, Dix-huitième siècle, Europe, Opéra, dramma per musica, Ballet Pantomime, Ballet d’Action, Théâtre, Musique, Danse, Geste, Jean Georges Noverre, Gasparo Angiolini, Métastase, John Weaver, Polémique.

Bibliographie essentielle

P. Metastasio, Drammi per musica, a cura di Anna Laura Bellina, 3 voll. + un CD-rom, Venezia, Marsilio, 2002-2004.

Andrea Fabiano, Tra bontà e orrore, primi appunti sul realismo sperimentale di Metastasio, Chroniques italiennes juin 2009.

R. Calzabigi, Dissertation sur les Ballets Pantomimes des Anciens, Vienne, 1765.

Gasparo Angiolini, Lettere di Gasparo Angiolini a Monsieur Noverre sopra i Balli Pantomimi. 1773.

José Sasportes, Storia della danza dalle origini ai nostri giorni, Torino, EDT 2011.

Arianna Fabbricatore, « Sémiramis, ballet pantomime tragique : l’écriture chorégraphique de la tragédie et la construction théorique d’un nouveau genre théâtral. » Dans Travaux et Documents, Séminaires 2010-2011 (Université Paris 8, Institut National d’Histoire de l’Art) sous la direction de Camillo Faverzani.

Jacqueline Waeber, Musique et Geste en France de Lully à la Révolution, Peter Lang, Berne 2009.

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search