Colloque de l’Ecole doctorale IV : Décomposition et émergence esthétique en temps de crise

Colloque de l’Ecole doctorale IV

Civilisations, Culture, Littératures et Sociétés

 

DÉCOMPOSITION ET ÉMERGENCE ESTHÉTIQUE

EN TEMPS DE CRISE

Maison de la recherche

24/25 Mai 2012 Salle D 035

PROGRAMME

Jeudi 24 mai

10h15 : ouverture

10h30-12h30

Sandra MARTINEZ : Portraits d’une puissance affaiblie. Décomposition et émergence dans les tableaux de cour espagnols et français de la fin du XVIIe siècle.

Laetitia DECOURT : Émergence de la littérature en prose : l’exemple des années 1825-1835 en Russie.

Justine PEDEFLOUS : Les écrits spiritistes d’Amalia Domingo Soler (1835-1909) et la crise de la fin du siècle en Espagne : l’émergence d’un nouveau modèle (méta) physique, religieux et littéraire ?

12h30-14h : déjeuner

14h15-15h30

 Muriel MARCHAL : le mouvement « göticiste » en Scandinavie à travers l’exemple d’Atlantica d’Olaus Rudbeck : décomposition et assimilation des mythes antiques classiques dans l’histoire nationale suédoise.

Céline PRUVOST : Le renouveau de la chanson italienne après la Seconde Guerre mondiale : l’émergence des cantautori.

16h : Conférence plénière

Frédérique DUBARD (Paris-Sorbonne): La cuisse de Porcia: iconographie d’une crise

  

Vendredi 25 mai

10h-11h15

Alexia GASSIN : L’expressionnisme allemand : une invitation à la liberté.

Aurélien SABY : Émergence d’une esthétique de la crise dans la poésie d’Auden des années 1940.

11h15-11h45 : pause-café

11h45-13h

Hélène SCHMUTZ : Crise de la pensée environnementale contemporaine : esthétique de la socionature dans le travail de Lewis MacAdams, Jennifer Price et Lauren Bon.

David CLARK : (Sur)vivre le SIDA : communauté et beauté dans la poésie de Mark Doty.

 

13h-14h15 : déjeuner

14h30-15h45

Mateusz CHMURSKI : « Séparées du Moi, toutes les idées sont des membres arrachés au corps vivant… ». Décomposition du sujet, émergence de l’écriture dans la modernité centre-européenne.

Sophie BERNARD : « Se faire sa langue » : postérité linguistique de l’exil chez Vladimir Nabokov et Romain Gary.

15h45- pause

16h- conclusions

À l’occasion des crises (politique, financière, économique, etc.), à travers des accidents qui font date, se révèlent des mutations profondes. L’émergence est le moment où ce processus se révèle et remet en cause des frontières bien établies : frontières géographiques et historiques, redessinées par exemple par la fin des Empires ; frontières du savoir, reconfigurées par la survenue de nouveaux modes de pensée ; frontières entre les arts, bouleversées par les ruptures et les conflits. L’émergence serait l’apparition d’un phénomène (ou d’un système) invisible qui ne prendra forme que rétrospectivement, qui se dévoilera ultérieurement de façon positive (et c’est de création qu’il s’agit) ou négative (c’est le versant destructeur dont il serait ici question). Ce colloque s’attachera donc aux prémisses de ces ruptures, qu’elles soient concrètes ou imaginées.

Ce colloque n’a pas pour but de revenir sur la question des rapports de la réalité et de ses représentations mais de proposer, au travers de cas précis issus de toutes les aires culturelles représentées par les disciplines couvertes dans l’ED IV, une analyse de la prise de conscience par l’esthétique de ces ruptures et recompositions. On entendra « esthétique » au sens large : littérature, arts visuels y compris cinéma, télévision, etc., mais aussi la théorie esthétique et les appuis qu’elle trouve dans la psychologie, la philosophie, etc.

COMITE D’ORGANISATION

–            Frédérique DUBARD

–            Melody ENJOUBAULT

–            Xavier GALMICHE

–            Alexia GASSIN

–            Anne-Florence QUAIREAU

–            Alexis TADIE


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *