Frédérique Verrier-Dubard présente son livre « Caterina Sforza et Machiavel ou l’origine du monde » à La Libreria, Vendredi 29 avril 2011 à 19h


 

 

 

 

 

 

 

 

Frédérique Verrier-Dubard
Caterina Sforza et Machiavel
ou l’origine du monde
Vecchiarelli Editore

Vendredi 29 avril 2011 à 19h à La Libreria

89, rue du Fbg Poissonnière – 75009

Paris. Tél. 01 40 22 06 94


en présence de Jean-Louis Fournel, professeur à Paris VIII

En 1488, Caterina Sforza aurait, selon Machiavel, « montré ses membres génitaux » à des conjurés à qui elle avait laissé ses enfants en otages, disant « qu’elle avait encore le moyen d’en avoir d’autres » (Discorsi, III, 6).

Cet essai ne fait que tourner et retourner dans tous les sens possibles le « vilain geste »de Caterina Sforza, celui-ci se prêtant à une lecture pluridisciplinaire dont les différents chapîtres tentent d’illustrer et élucider les multiples acceptions et implications: de la lecture psychanalytique de cette furieuse « scène primitive » à la lecture anthropologique d’un geste apotropaïque ou prophylactique en fonction du contexte; de la lecture militaire d’un geste faisant office de stratagème à sa lecture politique; de la lecture philologique tendant à reconstruire les sources possibles du geste et, plus spécifiquement, les avatars de l’anasurma grec à la lecture comparatiste du geste, confrontant les stratégies littéraires mises en oeuvre pour conjurer ou lever le tabou de la nomination du sexe féminin.

Frédérique Verrier-Dubard est normalienne et agrégée d’italien. Elle est professeur à l’Université Paris-Sorbonne (Paris IV); son enseignement et sa recherche portent sur l’Italie de la Renaissance. Elle s’est intéressée en particulier à  l’art de la guerre, à Machiavel, aux femmes (guerrières – Caterina Sforza-, lettrées – Moderata Fonte-, artistes – Properzia de’Rossi, Elisabetta Sirani), à la littérature artistique (Michel-Ange, Vasari, Cellini).


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *